Bingo La Tuque

Francine Brunet a découvert tout un monde de complicité, d’amitié et de rituels… en jouant au bingo

Publié le 4 février 2013


Le mardi 29 janvier dernier, 85 personnes ont participé à la soirée hebdomadaire de bingo. Parmi les joueuses habituelles, quelques nouvelles figures, dont une recrue, Francine Brunet, nièce des soeurs Charlotte et Claudette Bélanger qui l’ont joyeusement initié à ce jeu. Ce soir-là, Francine allait découvrir tout un monde de complicité, d’amitié et de rituels.

Initiation

C’est pendant le temps des Fêtes que les tantes Bélanger lui ont parlé du bingo et du plaisir de participer à cette activité. Le bingo fait partie de leur histoire de famille, puisqu’elles y jouent depuis 50 ans. Francine ne pouvait s’imaginer ce qui l’attendait lorsqu’elle a lancé à l’une de ses tantes qu’elle irait “un de ces soirs” !

C’est donc avec joie qu’elle fut accueillie par ses tantes la semaine dernière, dans la grande salle du Club de golf et curling ! Vous savez peut-être que la plupart des joueuses s’assoient à la même table, semaine après semaine. La table des tantes Bélanger est en face de la meneuse de jeu. C’est donc de près que Francine a vécu sa première expérience. Ses tantes lui ont dit d’aller s’acheter une “neuf et une jaune”, c’est-à-dire un carnet de 9 faces et une feuille de Double action, dépenses de 12 $. Annie Comeau, qui est au comptoir de vente et qui est une amie de Francine, lui a prêté ses bouteilles d’encre.

Boulier, tableau lumineux, caméra, télévisions ; les outils de travail de notre meneuse de jeu souriante, attentive et professionnelle, l’ont enchanté. Francine dit avoir tout aimé de sa soirée. Impressionnée par l’organisation, par la technologie, les longues tables au bout desquelles sont collés des sacs de poubelles, pour disposer des feuilles sur lesquelles ont vient de jouer, le rituel des femmes qui exposent leurs objets chanceux, les conversations de ses voisines, les silences lors des grands moments de la soirée, les croustilles et les boissons gazeuses achetées au bar du club pendant la pause, le bruissement des feuilles quand la salle sait qu’un bingo sera crié !

Elle a donc joué sur son carnet de 9 faces, contente d’avoir une boule gratuite à chaque tour, enchantée par les figures, les boules inversées, les cartes pleines. Étonnée de devoir se concentrer pour suivre les différents jeux, épatée par ses tantes qui suivaient son jeu et tamponnaient les chiffres oubliés malgré leurs carnets de 18 faces ! Surprise d’être un peu triste lorsqu’elle a constaté qu’il ne restait que trois jeux avant la fin de la soirée !

Enfin, ses tantes lui ont bien expliqué d’attendre que la meneuse de jeu nomme la boule, avant de crier, si elle avait un bingo, sinon c’est la honte, lui dirent-elles en riant ! Francine répète qu’elle a tout aimé !

“Le bingo est un jeu de femmes !”, a-t-elle affirmé haut et fort ! Rieuse, elle précise que seule une femme peut écouter, jouer, jaser, s’occuper du carnet de ses voisines, manger et boire, en même temps ! Vive le bingo !

C’est un rendez-vous tous les mardis à 18h45, au Club de golf et curling !

Francine Brunet

En terminant, j’aimerais vous présenter brièvement cette Latuquoise d’adoption de façon plus précise !

Ancienne ballerine, Francine est enseignante de danse aérobique “Énergie 55” et de danse stretching chez Rythme action Nancy Daunais. Elle s’est installée à La Tuque, il y a près de trois ans, avec son amoureux Jacques Rivard, artisan verrier.

Aussi copropriétaire de leur entreprise, Francine nous invite à découvrir les oeuvres de l’artisan sur leur site Web. Par ailleurs, plusieurs pièces sont en vente à l’Autre boutique, située dans les locaux de la CDC au 318, rue Scott.

Jenifer Olsen
Directrice générale de la CDC


Partager cet article

Formulaire de commentaire




(ne sera pas publié sur le site)












  

Retourner au haut de la page